Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

TAROT MARSEILLE 1650 JEAN NOBLET RESTAURÉ PAR JEAN CLAUDE FLORNOY

Code EAN13 : 9782914820134

Auteur : NOBLET JEAN


   Disponible

Jean Noblet

Maître carrier au faubourg Saint-Germain à Paris, vers 1650

L'originalité de ce tarot extrêmement élégant réside dans son âge et sa petite taille inhabituelle. I l est le plus ancien tarot populaire de la tradition dite de Marseille actuellement connu.

L'unique jeu qui nous reste, à la Bibliothèque Nationale de Paris, est presque complet. Il manque seulement les 6 à 10 d'espées.

Son graphisme, tout en respectant le canon de Marseille, est original. Spécialistes, amateurs de détails signifiants, vous allez être comblés. Par exemple l'arcane X V I I l'Etoile : c'est une jeune fille avec un dos d'homme. Une de ses singularités est de

nommer l'arcane X I I I , habituellement sans nom, L a Mort Le Diable a un deuxième visage sur le ventre et une troisième paire d'yeux sur les genoux. La flamme de La Maison Dieu est ascendante, et non un tourbillon ardent descendant du ciel. Quant à la Justice, regardez comme elle triche ! Le Bateleur tient un gland

dans sa main droite, mais dans la gauche ? Et les dés sur la table !

Regardez comment est représenté le « paradis » à l'arcane XVIÏÏI le Soleil. Pourquoi La « Rove de Eortvne » au lieu de Fortune ? Peut-être une anagramme ? Que dire de « Lemperance » et de sa petite tête, des diverses mains de gloire et des petites mains !

Noblet est encore d'une époque où la tradition se transmet au sein du compagnonnage de maître graveur à ouvrier graveur. Il est plus près de la source que tous ceux qui viendront après lui. Sur ce jeu de Jean Noblet, nous découvrons les couleurs symboliques ; couleurs définies, entre autres, par la vieille phrase traditionnelle, aujourd'hui encore chantée par les Compagnons du Devoir : Blanches, les larmes de Maître Jacques

Noire, la terre qui l'a porte

Rouge, le sang qu'il a versé

Bleus, les coups qu'il a reçus

Jaune, la persévérance

Verte, l'espérance.

 

Le bleu clair et la couleur chair s'ajoutent à cette liste.

Ce sont ces phrases sibyllines qui étaient dans la tête des imagiers lorsqu'ils mettaient en couleur. Ils travaillaient pour le sacré, et ils le savaient. L'efficacité seule les intéressait, seul le message subliminal importait. Le dessin parle à notre intellect, les couleurs à notre inconscient, par les masses et leurs places les unes par rapport aux autres.

 

— Blanches, les larmes de Maître Jacques — Le blanc est la

couleur de la saturation d'émotion, de la catharsis, du merci.

paire d'yeux sur les genoux. La flamme de La Maison Dieu est

ascendante, et non un tourbillon ardent descendant du ciel. Quant à

la Justice, regardez comme elle triche ! Le Bateleur tient un gland

dans sa main droite, mais dans la gauche ? Et les dés sur la table !

Regardez comment est représenté le « paradis » à l'arcane XVIÏÏI le

Soleil. Pourquoi La « Rove de Eortvne » au lieu de Fortune ? Peut-être

une anagramme ? Que dire de « Lemperance » et de sa petite tête,

des diverses mains de gloire et des petites mains !

Noblet est encore d'une époque où la tradition se transmet

au sein du compagnonnage de maître graveur à ouvrier graveur.

Il est plus près de la source que tous ceux qui viendront après lui.

Sur ce jeu de Jean Noblet, nous découvrons les couleurs symboliques

; couleurs définies, entre autres, par la vieille phrase tra-

 

j'ai compris. C'est la conscience qui se sait reliée au monde qui

nous entoure, c'est être dans « percevoir », c'est retrouver notre

conscience originelle. En imprimerie, le blanc, c'est le papier et le

papier de 1650, qui était écru, est devenu complètement jaune.

Il est entendu que le fond des cartes est blanc. On remarque très

peu de blanc dans le dessin du tarot hormis les visages et les

mains qui sont tous blancs, sauf : la Mort, le Diable, le Fou.

— Noire, la terre qui l'a porté — Noire comme les vierges

à l'enfant que nos imagiers aimaient tant représenter. Noire et vierge,

porteuse de la conscience universelle : la Terre. Toujours neuve

et vierge, en mouvement et vivante. La mémoire du monde, le terreau

de toute conscience, tant végétale, animale, minérale, qu'humaine.

Nous sommes tous reliés au sein de cette mémoire.

— Rouge, le sang qu'il a versé — Une blessure, le sang

coule. Les blessures du corps, qui n'en a pas reçu ? Nos imagiers

posent le rouge pour indiquer la conscience que nous avons

d'avoir vu notre sang couler, d'avoir souffert. Notre comportement

est marqué par ces blessures. Beaucoup de nos réflexes, de

notre immédiateté émotionnelle, sont issus de ces blessures.

— Bleus, les coups qu'il a reçus — Les bleus au corps et à

l'âme, ce qui ne laisse pas de traces visibles, mais charge le

navire en dessous de la ligne de flottaison. Qui n'a pas reçu de

bleus à l'âme ? Le bleu est posé pour indiquer la masse active

de tout ce que nous avons entassé sous le couvercle de la

cocotte minute de notre inconscient. C'est la couleur de tout ce

que nous avons oublié et enfoui.

— Jaune, la persévérance — Celle que nous devons mettre

en permanence pour avancer dans la vie. Si elle n'est pas là,

rien ne peut être construit. La durée, le courage.

— Verte, l'espérance — La certitude que nous sommes

modifiables, que la vie nous appartient, que « demain sera un autre

jour ». L'acceptation du temps cyclique, de l'éternel retour.

— Bleu clair — Le bleu de 1 'océanisation, l'état de « percevoir

», d'être relié au monde qui nous entoure. C'est le bleu de la

Vierge Marie, c'est celui de l'océan des mondes possibles où l'âme,

lorsqu'elle s'incarne, puise son adaptation à l'époque.

— Couleur chair — C'est notre manière humaine de vivre.

Notre « être-là au monde », debout au sein du monde social, nos

réactions émotionnelles, positives, négatives, nos rires et nos pleurs.

Le tarot, chemin de Vie

Voici le chemin de vie que le jeune être va suivre. Les arcanes se

présentent en groupes. Il y en a quatre : l'enfance, l'apprentissage,

le compagnonnage, la maîtrise, et enfin la sagesse, carte unique, qui

trône au centre. Chaque groupe est introduit par une « porte ». Reste une

carte isolée : le Fou, qui n'a pas de numéro, parce qu'il est déjà ailleurs.

Le tarot, outil de connaissance de soi

Le tarot peut-il être un instrument de divination ? Oui, bien sûr.

Il aborde l'événementiel. Il répond aux interrogations, à savoir :

amour, argent, santé, ainsi qu'aux multiples petites questions annexes

que chacun se pose au quotidien. Nos Anciens doivent se retourner

dans leur tombe quand nous utilisons leurs images pour

 

répondre à ces trivialités. Cependant, ces demandes reviennent si

souvent, que par moments, nous devons y répondre.

Un deuxième aspect de la divination concerne notre devenir

émotionnel et notre environnement affectif et comportemental.

« Je me sens mal, qu'en sera-t-il demain ? Quelles forces agissent

en moi ? Comment être heureux ? » Certains psychologues

modernes utilisent le tarot en ce sens. C'est déjà un net progrès,

mais ce n'est toujours pas suffisant.

Le dernier niveau traite de l'instant et de l'évolution spirituelle.

Il procède par vision : « Quelle est mon actuelle phase de vie ?

Quel est mon vécu, vers quoi va-t-il ? Quelles sont les énergies

qui m'animent, comment vont-elles évoluer ? Dans quelle

impasse suis-je ? Quelle en est la sortie ?»

  • Code EAN13
    9782914820134
  • Auteur
  • Genre
    Artisanat et Produits - Oracles Tarots Cartes
  • Date de parution
    01/01/2020
  • Support
    Broché
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    250 g
Aucun événement lié